Extraits du site http://www.naitreetgrandir.com/fr

 

Le stade où l’enfant commence à se déplacer constitue un exercice « d’équilibre » pour tout le monde : le petit se débat entre son besoin d’affirmer son autonomie et d’essayer des choses différentes et son besoin de se sentir protégé par ses parents et par les personnes qui s’occupent de lui. Il passe alors brusquement d’une émotion à l’autre, du « mois fais…. » à des accès de colère quand il est frustré. Il veut de l’aide et il n’en veut pas : tout cela contribue à la construction de sa personnalité. Vous devrez faire preuve de tonnes de patience et lui prodiguer félicitations et encouragements car il a besoin de faire des choses par lui-même.

A mesure que les mouvements de ses petits muscles se raffinent, votre enfant devient capable d’assembler des petits casse-têtes, de retirer les couvercles des pots, d’emboîter des objets les uns dans les autres, de dessiner des traits verticaux, de tourner les pages d’un livre une à une, de construire de plus grandes tours qu’avant de tenir une fourchette. C’est à cet âge qu’il commence à trier et à classer des objets, à compter, à reconnaître la différence entre « un » et « beaucoup » et à distinguer les couleurs et les formes.

A ce stade, il peut faire face aux séparations et s’attacher à de nouvelles personnes. Bien que les routines soient importantes pour lui, il faut également faire preuve de souplesse et le laisser faire des choix simples. Vous commencez déjà à percevoir son caractère et sa personnalité. Il peut déjà communiquer à l’aide de mots et de gestes certains de ses sentiments, de ses désirs ainsi que son intérêt pour certaines choses. Il a aussi une bonne idée de l’endroit où se trouvent les objets à la maison ou à la garderie.

Il montre qu’il a atteint un nouveau degré de connaissance de lui-même à la façon dont il s’appelle par son nom, dont il identifie les parties de son corps, dont il se reconnaît et reconnaît sa famille sur des photographies, dont il s’habille, dont il perçoit (à un niveau élémentaire) que certains objets lui appartiennent…. Apprendre à se débrouiller tout seul occupe une bonne partie de sa journée, et c’est à ce stade qu’il fait généralement l’apprentissage de la propreté.

Sur le plan social, l’enfant de cet âge joue à côté d’autres enfants, mais encore sans se mêler à eux. On peut l’encourager à partager mais on ne doit toutefois pas s’attendre à ce qu’il soit parfait. Il arrive qu’il se sente très frustré (en particulier quand il n’arrive pas à se faire comprendre) qu’il morde les autres, qu’il les frappe ou qu’il les tire par les cheveux. A 2 ans, un enfant peut jouer tout seul et se concentrer sur une activité pendant un court laps de temps. Il joue de plus en plus à faire semblant en utilisant des accessoires, il regarde des livres et chante des chansons simples… Aussi, à cet âge, l’enfant commence à avoir la notion du temps, il saisit des idées comme « bientôt » « pas maintenant » et  » après ton dodo » mais ne conçoit pas encore le passé comme « hier ».

 

PS : « NON » reste un mot très prisé de l’enfant de 2 ans.

Print Friendly


, posté le avr 4th 2012

Commentaires fermés

Commentaires fermés.