- Extrait du cours Pédagogie par l’art -

 

«  Aucun de nous ne peut guérir de ce que la vie nous a fait.

C’est fait avant même que nous puissions réaliser ce que c’est,

Puis ça va vous faire toute votre vie des choses qui s’interposent

Constamment entre vous et ce que vous aimeriez être.

Alors vous étés un passé…

Mais vous êtes aussi un futur,

Vous êtes aussi un présent !

Vous êtes un « maintenant ».

Avec de la volonté, de l’intelligence,

Du désir et de l’émerveillement

Vous pouvez devenir ce que vous voulez être

A partir de maintenant. »

 DR. Felice Leonardo Buscaglia (31 mars 1924 – 11 juin 1998)

conférencier américain de descente italienne

 

L’émerveillement est un choc qui donne à notre esprit une faculté d’oubli de toutes les pensées parasites qui encombrent notre cerveau. En quelques mots, c’est une sorte d’illumination donnant à l’instant une puissance de miracle quasiment indestructible. C’est vraiment le remède idéal à l’abstraction de pensée, c’est-à-dire l’évacuation de toute nervosité due au stress et aux contraintes quotidiennes. Cela passe souvent par l’art ou la contemplation mais ce n’est que passager.

La pédagogie par l’art tente de faire du passager une faculté permanente. En stimulant chaque personne à retrouver et à garder la faculté de l’émerveillement qui lui permet de comprendre, d’assimiler, d’intégrer  la connaissance avec joie. La pédagogie devient ainsi l’art du savoir et de la saveur.

A ce stade le pédagogue dépasse  son étymologie initiale grecque mot désignant un « esclave chargé de conduire les enfants à l’école », pour revêtir une autre ampleur et devenir un initiateur qui détient l’art de faire accéder à une connaissance, à un savoir, de donner gout à un apprentissage.

Les méthodes utilisées dans cette démarche devraient se baser sur :

- Faire participer (exprimer des avis)

Susciter une participation des écoutants dans la construction pédagogique de la transmission de savoir. L’idée est d’une part de faire que le sens du flux ne soit pas uniquement dans le sens enseignant/enseigné, mais aussi que ce qui sera abordé tienne compte des attentes. D’autre part, le fait de réfléchir sur ce qu’on souhaite, apporte une responsabilisation qui favorise le goût d’entendre ce qui sera abordé.

- Faire agir (jeux de rôle) et Faire expérimenter (mises en situation)

Il s’agit de proposer aux participants de mettre en œuvre leur énergie et leur réflexion dans la production d’une action visant à faire goûter une expérience et non, seulement un savoir. Une chose vécue marque mieux la mémoire qu’une chose seulement vue ou entendue.

- Faire découvrir (pédagogie de la découverte)

Dans la pédagogie de la découverte, les apports de connaissances ne viennent qu’après l’expérience de sensibilisation par le vécu, par l’action, par la création, par l’exploration. Cette implication libre favorise le savoir être, l’autonomie, l’initiative, la motivation. Tout cela contribue à une meilleure utilisation des acquis qui en résultent.

Il est à noter que nous considérons que ce n’est pas la dimension humaine qui complète la méthode pédagogique, mais plutôt la méthode pédagogique qui vient modestement compléter la dimension humaine. La dimension humaine est, dans la pédagogie, un fondement majeur. Aucune méthode ne peut remédier à son absence.

 

Print Friendly


, posté le juil 22nd 2013

Commentaires fermés

Commentaires fermés.