L’apprentissage de la lecture et de l’écriture constitue un des objectifs primordiaux de la classe de grande section en ce qui concerne le français. D’après les programmes d’enseignement de l’école maternelle « l’enfant sera capable de lire, d’écrire et de composer des phrases simples » (Popot, 2001). De nombreux travaux affirment qu’il se trouve des compétences précoces qui permettent de découvrir le niveau possible en lecture. Parmi ces compétences, les performances en phonologie des enfants d’âge préscolaire sont un important prédicteur de l’identification de mots écrits (Ecalle, Magnan, 2007). Par conséquent, les enfants qui ont un faible niveau en phonologie en Grande Section de Maternelle (GSM) auront plus de difficulté dans l’apprentissage de la lecture.

 

Pour lire l’article dans son intégralité, veuillez cliquer sur le lien suivant : Article de Mirna Nakhlé

Print Friendly


, posté le juil 30th 2017

Pas de commentaires

Commentez